Comme un obstacle aux lueurs, un receptacle de toutes tes peurs, regarde grandir dans ta sueur le reflet d'un corps qui meurt. Enfant d'aujourd'hui, perdu dans l'infini, regarde tes yeux d'adultes qui aux modernes vouent tant de cultes. Toi tu as honte de n'être qu'un leurre, car c'est ton corps et pas le leur. Adieu ton enfance, tu ne vis que dans l'errance et tant pis si c'est un autre qui avance, tu ne compte plus dans la balance. Nouveau personnage dans un coeur étrange, apprend à ressentir, sans jamais montrer qu'ça démange. Enfants d'aujourd'hui, refusez d'être soumis, d'être banni, que vos yeux ne voient plus dans ce regard terni le reflet d'un être mort qui toujours survie. 

Gaya

 

3110647479_1_5_spVg6pzc