Livre à corps perdu, qui crie son âme et sa vertu

Aux modernes si sourdes à ses mots déchus

Reprend ton envole au delà des sens et des songes

Que ton essence prodige aux ailes arrachées

Eclaire encore de ton papier, éternel et démodé

Les longues veillées que je passe à te dévorer.

npc3uzzq